Qui accuse faussement, s’accuse soi-même

Qui accuse faussement, s’accuse soi-même

1ère Lecture : Daniel 13, 1 – 9. 15 – 17. 19 – 30. 33 – 62
Graduel : Psaume 22
Evangile : Jean 8, 1 – 11

Homélie du Père Etienne NEMI

Les textes de ce jour sont un avertissement à ceux et celles qui passent le temps à accuser les autres. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas celui qu’on accuse qu’on met en danger, c’est celui qui accuse qui se met lui-même en danger.

Nous voyons bien la confusion et le déshonneur dans lesquels se retrouvent les scribes et les pharisiens qui accusent cette femme d’adultère dans l’évangile : «Eux, après avoir entendu cela, s’en allaient un par un, en commençant par les plus âgés. » Dans la première lecture, nous voyons le sort réservé à ces deux vieillards qui accusaient injustement Suzanne d’adultère : « On les mit à mort. »

Gare donc à ceux qui se donnent pour mission d’être des accusateurs et accusatrices autoproclamés des autres.

Les textes nous montrent toutes les failles que l’on retrouve chez les accusateurs. D’abord leur but n’est pas toujours la recherche ou l’établissement de la vérité. En effet, beaucoup d’accusations sont mensongères, et parfois le mensonge peut venir des personnes insoupçonnables. De plus, beaucoup d’accusations ne sont souvent que le prétexte pour régler des comptes, assouvir sa haine, sa jalousie ou sa déception. Aussi, il n’est pas rare de voir une personne dénoncer chez telle personne ce qu’elle couvre chez telle autre personne. C’est ainsi qu’on peut se poser la question de savoir pourquoi ceux qui accusaient cette femme devant Jésus avaient oublié l’homme avec qui elle était, ou même leurs propres péchés et adultères ?

Que valent nos accusations ? Quelle est leur crédibilité ? Sommes-nous témoins des faits ou des actes que nous reprochons aux autres ? Sommes-nous exempts des péchés dont nous accusons les autres ? Les textes de ce jour nous montrent bien qu’une mauvaise accusation équivaut inévitablement à la condamnation de l’accusateur ou de l’accusatrice. Le plus en danger, ce n’est pas l’accusé, c’est l’accusateur. Dans ce cas, ne devrions-nous pas être inquiets au regard des accusations qui fusent chaque jour un peu plus ?

🙏🏽 Père Étienne NEMI, CSSp 🙏🏽

Méditation du Père Aurélien Saniko

Oraisons du Père Anicet AWOUBA

💐🎋🌱 Seigneur, tu es la lumière qui vient éclairer nos vies. Tu es la vérité qui vient nous rendre témoignage de ton amour et non nous juger . Donne-moi de toujours éclairer ma route avec la lumière de ton amour. Que ta vérité soit ma lumière .
Bonjour et bon début de semaine !!!

🔥 PAA, CSSp 🔥 💐🎋🌱