Que notre fidélité soit notre joie et notre fierté

Que notre fidélité soit notre joie et notre fierté

Dans la prière qu’il adresse à son Père, Jésus lui présente les difficultés et les dangers auxquels doivent faire face les disciples de Jésus que nous sommes, tout en lui demandant de nous les épargner. Nous pouvons en retenir deux : la division et les persécutions.

Le danger de la division nous guette comme il a guetté les disciples : division devant la souffrance, à cause de la peur, à cause des intérêts divergents, des ambitions personnelles. Alors, on se sépare de Dieu, on s’éloigne les uns des autres. Frères et sœurs, échappons-nous à ce danger aujourd’hui ?

Qu’est-ce qui m’éloigne de Dieu ? Qu’est-ce qui fait que je ne suis pas ou plus uni à lui ? Qu’est-ce qui a brisé la confiance que j’avais en lui ? Qu’est-ce qui m’éloigne et me sépare du prochain, de mon voisin, collègue… ?

Et même lorsqu’il nous arrive d’être unis, sur quoi repose cette unité-là ? Parfois on peut s’unir dans le mal, dans le faux, notre unité peut être fondée, non pas sur le Seigneur, mais sur le diable. Cette unité-là crée en réalité la division, l’exclusion des autres, des affrontements, elle détruit la fraternité, le vivre ensemble. Il ne suffit donc pas seulement d’être unis, encore faut-il savoir sur quoi est fondée cette unité.

Que le Seigneur nous donne la grâce de l’unité, une unité fondée en lui, autour de lui, dans le bien et pour le bien, dans la vérité et pour la vérité, dans la justice et pour la justice…

Si nous sommes menacés par les divisions, nous le sommes également par les persécutions, le rejet. Persécution et rejet à cause de notre différence. En réalité, même si nous sommes dans le monde, nous ne sommes pas du monde ; même si nous sommes avec les autres, nous ne vivons pas comme les autres. Si on est vraiment fidèle à notre Dieu, si on est uni à lui, impossible d’échapper au rejet et aux persécutions. Que de difficultés, obstacles qui ne sont rien d’autres que les conséquences de notre fidélité à Dieu, à la vérité, à la justice !

Nous serons sûrement victimes du Mauvais, mais ne soyons jamais coupables ou complices du Mauvais. Que notre fidélité soit notre joie et notre fierté. « Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais. »

🌱 Père Étienne NEMI, CSSp 🌱