Quand on prend le temps d’écouter, on fait briller la lumière de la résurrection

Quand on prend le temps d’écouter, on fait briller la lumière de la résurrection

Homélie du Père Etienne NEMI

L’expérience de Marie Madeleine nous montre l’importance d’être écoutés, d’être compris, d’être rassurés, pour que nous arrivions nous-mêmes à comprendre ce qui nous arrive. Celui qui est écouté est libéré. Cette expérience nous montre aussi l’importance de savoir parler, de savoir dire le mal qui nous dérange. Celui qui parle se sauve.

Elle avait pourtant été la première à arriver au tombeau. La vue de la pierre roulée l’avait décontenancée. Et dans l’affolement, c’est elle qui avait sonné l’alerte. Simon-Pierre et l’autre disciple sont arrivés un peu plus tard. La vue des linges et du suaire avait suffi pour qu’ils comprennent. Certains comprennent souvent très vite…

Mais s’étaient-ils souciés de celle qui était toujours en larmes parce qu’elle ne comprenait toujours rien ? Visiblement non. En effet, l’évangéliste nous dit qu’ils étaient repartis chez eux, abandonnant probablement la pauvre Marie Madeleine à son désespoir et à ses larmes, au bord de ce tombeau.

Qui se souciera de son sort ? Marie Madeleine nous rappelle toutes ces personnes qui sont abandonnées à leur triste sort, à leurs doutes, à leurs peurs, à leur désespoir. Pour ceux-là, la lumière de la résurrection est encore bien loin…

« Femme, pourquoi pleures-tu ? » Enfin, on s’intéresse à elle, à ce qu’elle vit, à ses pleurs, à son désespoir.

« On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a mis. »
Heureusement qu’elle va accepter de surmonter son désespoir et parler à ces « inconnus », dans toute la sincérité : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. »

Ayant parlé, elle découvre avec émerveillement que la solution était tout à côté ! « Rabbouni ! »

Dans nos difficultés, dans nos doutes, nous avons du mal à trouver une oreille attentive, une parole rassurante. Et même si on voulait nous écouter, comment cela pourrait-il se faire si on décide de garder le mutisme comme cela arrive très souvent ? Si nous avons besoin d’une oreille attentive, les autres ont parfois aussi besoin d’un cœur qui sait s’ouvrir en toute sincérité.

Quand on a pris le temps d’écouter, quand on a pu rassurer, on a fait briller la lumière de la résurrection en faveur de notre frère, de notre sœur. Quand on ose dénoncer les ténèbres dans lesquelles on se trouve, on est certain de se voir ouvrir les portes de la lumière.

🌅 Père Étienne NEMI, CSSp 🌅

Oraisons du Père Anicet AWOUBA

🌱💐🌺 Seigneur Jésus, je crois que tu es ressuscité. Je crois que tu es présent auprès de moi tous les jours. Comme Marie-Madeleine je veux chercher ta présence dans ma vie, dans cette journée que tu me donnes de vivre. Aide-moi à ouvrir les yeux de la foi et de l’espérance pour te voir dans mes frères, dans ta Parole, dans les sacrements de l’Église, dans les grâces que tu me donnes au cours de cette journée. Je veux me réconcilier avec toi afin que Marie-Madeleine .
🌹Bonjour et sainte journée 🌹

🔥 PAA, CSSp 🔥 🌱💐🌺