Les vrais généreux sont ceux qui exercent leur générosité dans la discrétion

Les vrais généreux sont ceux qui exercent leur générosité dans la discrétion

Homélie du Père Etienne NEMI

« Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. »

S’il y a une chose qui est bien difficile pour celui ou celle qui fait de bonnes œuvres spirituelles ou sociales, c’est bien la discrétion. Or, nous dit Jésus, la discrétion vient donner de la hauteur à nos actes alors que le désir d’être vu vient souvent le réduire à un acte finalement égoïste, intéressé. En effet, l’acte juste est dans l’action, mais aussi dans la motivation. Les vrais généreux sont ceux qui exercent leur générosité dans la discrétion, sans bruit, loin des médias et de toute propagande.

En plus de ce désir de soigner son image, d’être bien vu, apprécié, il y a le fait que nous sommes dans une société de l’exhibitionnisme, où l’on ne vénère que ceux et celles qui ont montré publiquement ce qu’ils font. Une société où il faut communiquer sur ses actions, ses réalisations, une société où ce qui n’est pas montré et proclamé n’existe pas. Si vous êtes discrets, vous êtes socialement et politiquement morts… Comme si ce sont les hommes qui avaient droit de vie ou de mort sur vous… A la fin, on se soumet aux hommes, à leur chantage, au lieu de se soumettre au regard de Dieu. Alors on ne va choisir que les actions et les œuvres qui nous mettent en valeur. Au point où on pourrait bien se poser la question : pour qui travaillons-nous ? Pour nos frères et sœurs, les pauvres, les nécessiteux, ou alors pour notre propre image ?

Il se raconte que dans une ville, vivaient un avare et un philanthrope. Un jour, l’avare meurt et personne ne le pleure, car il était avare. Au début du mois suivant, les pauvres vont chez le philanthrope comme ils en ont l’habitude, mais ce dernier n’a plus rien à donner. Il raconte que c’est l’avare qui lui donnait l’argent à distribuer afin de n’avoir aucun intérêt personnel dans sa générosité.

Voilà un juste que la société de l’image a traité d’avare, et un avare que la même société a traité de philanthrope…

Etre juste n’est peut-être pas très valorisant devant les hommes, mais qu’est-ce que cela nous valorise devant Dieu ! A nous de faire le choix.

Oraisons du Père Anicet AWOUBA

🌿💋🥀 La volonté de Dieu, c’est que nous vivions en relation avec lui et en relation les uns avec les autres. Nous sommes faits pour la communion parce que sa volonté première pour nous, c’est que nous soyons aimés. Seigneur, que ton Esprit Saint m’illumine pour découvrir davantage qui tu es et qui je suis.
Bonjour et excellente journée !!!