L’ADULTÈRE SPIRITUEL

L’ADULTÈRE SPIRITUEL

L’adultère spirituel se produit quand tu donnes à un autre ce qui n’appartient qu’à ton conjoint : le soin de te réconforter et de t’apaiser. Si tu persistes dans l’adultère spirituel, immanquablement, tu tomberas dans l’adultère physique. L’adultère physique se produit lorsque tu vas encore plus loin et que tu lui donnes ton corps.

« Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas l’adultère. Moi, je vous dis : quiconque regarde une femme avec convoitise, a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. »

(Mt 5, 27-28)

*1. Risquer tant pour si peu*

Les médias rapportent régulièrement qu’un leader chrétien (prêtre, évêque, évangéliste, pasteur, etc.) s’est livré à l’inconduite sexuelle. Ce sont, de toute apparence, des hommes de Dieu puissants. Ils sont responsables de la réputation du Christ devant des millions de personnes.

Pourquoi des chrétiens engagés, remplis de l’Esprit Saint, se livrent-ils à l’adultère ? Pourquoi risquent-t-ils tant pour si peu ? Il semble bien que les chrétiens ne sont pas mieux protégés contre les péchés sexuels que les non chrétiens.

Pourquoi s’en surprendre, puisque nous sommes soumis aux mêmes envies charnelles et, qu’en plus, Satan s’acharne fortement à faire tomber les disciples de Jésus. Les autres sont déjà dans son royaume : ce sont les chrétiens qu’il veut détruire.

*Non pas s’y lancer mais y tomber*

Il y a chez les chrétiens une naïveté malheureuse au sujet de leur nature d’être sexuel. Ils sont ignorants de ces forces dans leur nature humaine qui peuvent les faire basculer en bas. Par conséquent, ils sont ignorants des façons dont les puissances des ténèbres peuvent manipuler les

circonstances et les désirs sexuels pour les plonger dans le trouble. Vraiment, « mon peuple périt faute de connaissance. » (Os 4, 6)

Les femmes sont plus vulnérables que les hommes à l’adultère spirituel. Les hommes ont plus de murs et sont, en général, moins communicatifs. Les femmes recherchent les relations et se nourrissent de communication. C’est pourquoi vous devez comprendre chers mesdames que Dieu, à travers l’Esprit Saint, est ton premier et plus grand Consolateur. Mais, lorsqu’Il décide de te consoler par un humain, c’est ton conjoint qui a le premier et le plus grand droit à ton cœur.

*Lorsque des croyants, pendant leur marche ensemble dans le Seigneur, ouvrent involontairement leur cœur et leur esprit renouvelé à d’autres en partageant ce qui ne devrait être dit, d’abord ou seulement, qu’à leur conjoint, ils commettent l’adultère spirituel. La première et la plus grande cause d’adultère sexuel parmi les chrétiens bien intentionnés est l’adultère spirituel.*

*2. L’anatomie d’un adultère spirituel*

La solitude, le surmenage, la soif de communion mènent un chrétien à une amitié particulière avec une collaboratrice qui lui apporte un soulagement et un réconfort. Il s’attache émotionnellement à elle sans se rendre compte que des sentiments romantiques et l’attirance physique grandit entre les deux. Il ne manque qu’une occasion bien privée et innocente pour qu’éclate la passion l’un pour l’autre. Voici ces pièges à surveiller :

2.1 Un leader chrétien doué et oint (un responsable dans un groupe de prière, un priant, un enseignant, un prophète, un prêtre, un musicien, un animateur, un évangélisateur, etc.) en fait plus que le Seigneur lui demande, tellement la demande pour ses services grandit.

2.2 Il fait du ministère constamment, sacrifiant même ses sabbats « pour le Seigneur ». Il néglige ses temps de prière personnelle.

2.3 Une distance se crée entre sa femme et lui ; par crainte de briser la confidentialité, il arrête de tout lui raconter ; et bientôt, il cesse de communiquer avec elle.

2.4 Parce qu’ils ne se parlent plus, leur vie sexuelle perd la gloire qui lui appartient.

2.5 Il devient affamé et assoiffé émotionnellement.

2.6 Il désire être touché : il y a un besoin.

2.7 Il commence à partager, à parler avec une chrétienne, une collègue, une secrétaire, une requérante, une animatrice de chants, etc.

2.8 À travers ce partage, sa vie émotive revient, quoique son esprit se meure. Il vient de donner le rôle de sa femme à une autre.

2.9 Certains amis le mettent en garde du danger de cette nouvelle relation mais il ne les écoute pas.

2.10 Il s’illusionne et croit avoir trouvé l’amour ‘vrai’. Il se livre à l’adultère physique.

2.11 Il sait que ce qu’il fait est mal mais il se sent très bien : il ne comprend pas pourquoi.

2.12 L’onction sur son ministère augmente au lieu de diminuer : il se sent encore plus perplexe.

2.13 Il vit dans la peur d’être découvert.

2.14 Aussi, il désire être découvert et fait des choses inconsciemment qui font qu’il se fait prendre.

*3. Voici les symptômes les plus communs de l’adultère spirituel.*

L’alarme du danger sonnera en toi quand tu commenceras à te sentir proche de quelqu’un d’une

façon qui n’appartient qu’à ton conjoint : tu te sens jeune, exubérant ; tu veux la voir plus souvent ; tu veux lui faire plaisir ; elle te comprend et tu peux tout lui dire ; elle te réconforte et t’affirme…

3.1 Tu as tendance à partager des détails privés et intimes avec des amis, surtout un(e) ami(e), avant d’en avoir parlé en détail avec ton conjoint. Par exemple, seul ton conjoint, et personne d’autre, a la tâche de s’occuper de ton cœur face aux révélations, aux intuitions, aux blessures, aux peurs, aux anxiétés, aux espoirs, face à n’importe quoi qui a touché ton cœur, et pour quoi tu as besoin de réconfort ou de confirmation.

3.2 Tu consacres un temps énorme avec une personne du sexe opposé, inventant toutes sortes de raisons non nécessaires pour travailler à côté d’elle. « Ne désire pas dans ton cœur sa beauté… » (Pr 6, 25)

3.3 Tu trouves plus de délices à être en présence d’une personne autre que ton conjoint. « Ne fixe pas du regard une vierge, de peur de tomber… » (Pr 9, 5)

3.4 Tu commences à penser qu’une autre personne te comprend mieux que ton conjoint ; alors, tu veux parler avec celle-là mais n’arrives plus à communiquer aussi bien à la maison.

3.5 Prends garde lorsque tu te sens jeune ou exubérant autour d’une personne particulière qui n’est pas ton conjoint.

3.6 Sentiments romantiques : au début, tu peux les transférer sur ton conjoint et te croire un meilleur

amoureux à la maison ; tu peux même trouver que tu attribues ta nouvelle capacité d’aimer à la maison aux effets bienfaisants de cette autre relation au travail ou à l’église.

3.7 Tu refuses d’entendre les avertissements des autres. Tu insistes obstinément sur le fait que cette relation est platonique 126 et tu te dis blessé de voir que les autres ne peuvent pas le voir. Ils te semblent incapables ou ne pas vouloir te faire confiance.

3.8 Tu es agressivement sur la défensive : en fait, tu es en train de te convaincre toi-même qu’il n’y a rien de mal dans cette relation ; alors tu projettes ça sur les autres et attaques quiconque voudrait te donner un bon conseil.

3.9 Sois le plus suspect lorsque les circonstances font que tu n’es pas sous l’attention ou l’interférence des autres. Réalise que le cœur humain est capable de duplicité, de produire des circonstances en apparence innocentes. « Le cœur est rusé plus que tout, et pervers, qui peut le pénétrer ? » (Jr 17, 9) Interdis-toi toute occasion d’être seul avec un membre « spécial » du sexe opposé. Apprends à reconnaître l’augmentation de la fréquence de telles « coïncidences » comme une évidence d’un cœur « rusé et pervers ».

3.10 Finalement, fais attention à la discorde. Dès que ton cœur s’est engagé dans l’adultère spirituel, tu vas te trouver des raisons pour disqualifier les avertissements de tes amis et écouter les avis d’idiots. Il y a souvent en nous une naïveté au sujet des besoins et des motivations secrètes des autres qui nous empêche de reconnaître la différence entre une authentique affirmation et une flatterie manipulatrice. Tu vas t’aliéner des amis de longue date et t’en trouver de nouveaux qui te diront ce que tu veux entendre. « Mieux vaut une franche réprimande qu’une amitié dissimulée. Les blessures d’un ami inspirent confiance, mais les baisers d’un ennemi sont trop abondants. » (Pr 27, 5-6)

Je ne veux pas être trop long ! Nous allons arrêter là !

La semaine prochaine nous verrons comment sortir de l’adultère spirituel,

*Que Dieu vous bénisse abondamment !!!*

38 vues

Cet article a 1 commentaire