Es-tu chrétien d’un temps ou de tout les instants?

Es-tu chrétien d’un temps ou de tout les instants?

Homélie du Père Etienne NEMI

« Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il trébuche aussitôt. »

Nous sommes nombreux à avoir reçu ou à recevoir quotidiennement la Parole de Dieu avec joie. D’ailleurs nous sommes souvent très sensibles aux conditions dans lesquelles cette Parole nous est transmise. Nous mettons un soin particulier pour avoir de belles célébrations, des liturgies animées et joyeuses. Beaucoup n’hésitent pas à déserter telle communauté, telle église parce qu’elle n’est pas assez animée, on n’y chante pas bien, on n’y prêche pas bien, c’est triste, pas d’ambiance, pas de vie…

Mais l’explication que donne Jésus au sujet de la semence jetée sur un sol pierreux nous dit que la belle ambiance, la joie et la fête que nous recherchons tant dans nos célébrations ne sont pas une garantie d’une bonne récolte spirituelle. Ce n’est pas parce que nous avons reçu la Parole de Dieu avec joie que cette Parole produira nécessairement du fruit dans notre vie, dans nos communautés, dans nos familles, dans nos lieux de travail, dans notre société…

D’où la question que nous nous posons. A quoi ressemblent les lendemains de nos célébrations joyeuses ? Cette joie qui berce la réception de cette Parole parvient-elle à enlever les pierres de notre cœur qui empêchent à cette Parole de s’enraciner profondément et de porter du fruit dans notre vie ? Celui qui est joyeux au cours de la célébration est-il forcément celui qui produit le plus de fruits dans sa vie ? Est-il forcément celui qui sait résister aux difficultés et aux persécutions de la vie quotidienne ?

Le rôle de cette semence, c’est aussi, au-delà de la joie qu’on peut éprouver en la recevant, de fertiliser notre cœur et notre vie en y enlevant tout ce qui, comme des pierres, constitue un obstacle à son enracinement et à son épanouissement dans notre vie.

Nos célébrations joyeuses ne sauraient se réduire à n’être pour nous que des refuges ponctuels pour échapper à la dure réalité de notre vie, au risque de faire de nous des hommes et des femmes d’un moment, le moment de la célébration. Elles devraient nous armer pour mieux affronter et être vainqueurs des difficultés et des persécutions, faisant de nous des hommes et des femmes non seulement de la célébration joyeuse, mais aussi et surtout de la vie enracinée sur la Parole de Dieu et porteuse de beaux fruits d’amour, de fraternité, d’espérance…

Oraisons du Père Anicet AWOUBA

🌾🌹🥀 Le Seigneur ne nous demandera pas l’impossible mais l’essentiel est de cultiver notre jardin en écoutant et mettant en pratique cette Parole avec l’espérance que Dieu la fera croître en nous. Seigneur, tu ne te lasses pas de semer ta parole dans mon cœur, chaque jour tu viens et tu me la transmets sans jamais te fatiguer. Aide-moi à ouvrir mon cœur totalement à toi. Fais que le monde ne prenne pas le dessus et que ta Parole soit le centre de ma vie afin de donner du fruit, comme tu le veux.