Comment aimer son ennemi?

Comment aimer son ennemi?

Homélie du Père Etienne NEMI

« Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. »

Jésus vient pourtant de nous avertir que nous serons détestés et exclus. Mais peut-on, sans hypocrisie, en toute vérité, aimer lorsqu’on est exclus, détestés ?

Pour comprendre cette recommandation difficile de Jésus, il est important de rappeler une chose importante : l’amour n’est pas un sentiment, c’est une action.

Jésus ne demande donc pas d’éprouver de l’affection pour celui ou celle qui m’insulte, me rejette, me déteste, me maudit, mais de lui faire du bien, de prier pour lui…

Le pasteur Martin Luther King qui a essayé de vivre ce commandement, précise : « Pour ma part, je suis heureux que Jésus n’ait pas dit : ayez de la sympathie pour vos ennemis, parce qu’il y a des personnes pour lesquelles j’ai du mal à avoir de la sympathie. La sympathie est un sentiment d’affection et il m’est impossible d’avoir un sentiment d’affection pour quelqu’un qui bombarde mon foyer. Il m’est impossible d’avoir de la sympathie pour quelqu’un qui m’exploite. Non, aucune sympathie n’est possible envers quelqu’un qui jour et nuit menace de me tuer. Mais Jésus me rappelle que l’amour est plus grand que la sympathie, que l’amour est une bonne volonté, compréhensive, créatrice, rédemptrice, envers tous les hommes. Et je pense que c’est là que nous nous situons en tant que peuple, pour la justice sociale. Dans cette lutte, nous ne reculerons jamais, mais jamais dans notre action, nous n’abandonnerons le privilège que nous possédons, celui d’aimer. »

Oraisons du Père Anicet AWOUBA

🌾💓🌿 Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime ! Je t’en prie, aide-moi à t’aimer tellement que j’en arrive à aimer ceux qui ne m’aiment pas ! Aide-moi à t’aimer de telle façon que je sois débordant de générosité avec ceux qui me demandent ! Sois ma seule récompense ! Sainte Vierge Marie, je t’en prie, donne-moi ton Fils !