Celui qui veut avoir la révélation doit se faire petit

Celui qui veut avoir la révélation doit se faire petit

Homélie du Père Etienne NEMI

« Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. »

Dans l’évangile, Jésus oppose les tout-petits aux sages et aux savants. Dieu aurait donc révélé aux uns ce qu’il cacherait aux autres.

Que signifie être tout-petits ? Que signifie être sages ou savants ? A mon avis, il s’agit plus d’un état d’esprit, d’une façon d’être, que d’une situation simplement matérielle.

Le tout-petit, c’est l’ami des petits, des pauvres, des simples, des humbles. Le tout-petit, c’est celui qui sait donner de la valeur aux petites choses ; c’est celui qui sait découvrir la grandeur et les merveilles de Dieu cachée dans les petites choses, chez les petites gens, dans l’ordinaire souvent simple de sa vie et de son environnement. C’est pour cela qu’il sera à même de découvrir plus facilement et naturellement Celui qui a choisi d’être petit, avec les petits, pour les petits, Celui qui a choisi de s’anéantir, de prendre la condition de serviteur selon les mots de saint Paul. Le tout-petit, c’est celui qui accepte de prendre la dernière place, retrouvant et devenant ainsi le compagnon de Celui qui a choisi de prendre la dernière place.

C’est donc l’attitude d’humilité du tout-petit qui le prédispose à rencontrer plus facilement Dieu dans ses manifestations. Pour découvrir Celui qui vient d’en-haut, il faut se baisser pour rejoindre ceux qui sont en bas, parce que c’est là qu’a choisi de rester Celui qui vient d’en haut.

En revanche, le sage et le savant, le grand, c’est celui qui méprise les petits, qui leur dénie tout respect, toute attention. C’est celui qui rêve tellement du ciel qu’il marche sur la terre sans la regarder, sans s’y intéresser, sans y prêter attention. Si tu veux cacher quelque chose au « sage » et au « savant », installe-le avec ce qui est petit, insignifiant. C’est donc l’attitude d’orgueil et de suffisance du « sage » et du « savant » qui l’enferme et l’aveugle.

Il s’agit donc plus d’un choix de l’homme que d’une décision de Dieu. Selon qu’on accepte d’être petit ou qu’on s’arcboute à notre « grandeur », à notre « sagesse », on se donne ou non la possibilité de voir la révélation de Dieu.

Oraisons du Père Anicet AWOUBA

🦚❣️🍃 Seigneur Dieu, merci pour ta bienveillance envers moi. Merci de m’avoir fait pauvre et petit afin de pouvoir accueillir ton message, ta Parole. Viens enlever de mon cœur cette folie des grandeurs qu’est l’orgueil qui m’empêche de reconnaître le besoin que j’aie de ton amour et de ta présence dans ma vie. Viens enlever de mon cœur tout ce qui peut me séparer de toi. Aide-moi, Seigneur Jésus, à vivre cette attitude de reconnaissance et d’obéissance que tu vis envers le Père dans ma vie de tous les jours.