celui qui enterre la Vérité n’en a pas pour autant fini avec cette Vérité…

celui qui enterre la Vérité n’en a pas pour autant fini avec cette Vérité…

Homélie du Père Etienne NEMI

La tête dans un plat… C’en était fini de lui, Jean le Baptiste. Il ne parlera plus jamais. Il ne dénoncera plus jamais… Ce jour-là, Hérode pensait s’être débarrassé définitivement de celui qui par ses paroles percutantes et vraies, le mettait en difficulté.

Mais il avait oublié une chose : il est plus facile de tuer un homme qu’une idée, qu’une valeur, qu’une espérance. Et Jean-Baptiste, au-delà de sa modeste personne, était porteur, annonciateur, précurseur d’une Vérité, d’une Espérance qui le dépassait lui-même et devant laquelle il ne s’estimait même pas digne de s’incliner.

Il avait peut-être décapité un homme, il n’avait pas décapité la vérité dont cet homme était porteur. Il avait peut-être fait taire l’aîné, mais il ne s’imaginait pas que le cadet viendrait, beaucoup plus fort…

Il y a des valeurs qui survivent aux personnes. Et ce n’est pas en s’attaquant aux personnes qui les portent qu’on pourra enterrer ces valeurs.

Quelques années plus tard, Hérode, Pilate et les autres, vont crucifier Jésus pensant s’en être définitivement débarrassés. Que non ! Les disciples se lèveront, plus nombreux…

Ceux qui ont entrepris de persécuter l’Eglise naissante, porteuse de la Bonne Nouvelle, et de la disperser, pensaient, eux aussi, pouvoir s’en débarrasser ainsi. Que non ! La Bonne Nouvelle s’est répandue dans le monde entier… Plus ils en tuaient, plus d’autres, plus nombreux, surgissaient. « Le sang des martyrs est la semence de l’Eglise. » Plus ils les chassaient, plus loin ils allaient et plus loin se répandait le message qu’ils voulaient pourtant éteindre…

Combien de fois, nous aussi, par aversion pour telle valeur, telle idée, ne nous attaquons-nous pas à ceux qui les portent ? Combien de fois ne reproduisons-nous pas la même erreur ? Combien de personnes n’avons-nous pas martyrisées, fait souffrir à cause de ce qu’elles portaient, à cause de ce qu’elles représentaient ?

Cette inquiétude qui martyrise Hérode est pour nous un message : celui qui enterre la Vérité n’en a pas pour autant fini avec cette Vérité…

Oraisons du Père Anicet AWOUBA

🍂🍃🍁 Seigneur, tu es venu sur la terre et tant de personne se sont approchées de toi. Certaines n’ont pas voulu changer et ont fermé leur cœur comme Hérode. D’autres, au contraire, ont laissé leur cœur ouvert afin que tu le changes comme ce fut le cas de Zachée. Je te demande donc de m’aider afin que mon cœur soit grand ouvert et que tu puisses ainsi le transformer.
🌱Luc 9, 7-9🌱