Bien vivre la Semaine Sainte – Triduum des rameaux (Jour 2)

Bien vivre la Semaine Sainte – Triduum des rameaux (Jour 2)

Nous continuons avec notre méditation sur le sens des rameaux dans ce deuxième jour du triduum des rameaux. Une méditation qui nous aide à entrer dans le mystère de la Passion, de la mort et de la résurrection du Christ que nous célébrerons pendant le triduum qui suivra le triduum des rameaux; c’est à dire le triduum pascal. Bonne méditation dans ce deuxième jour du triduum (mardi Saint)!

Au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen+

Prière à l’Esprit Saint

Père Éternel, au Nom de Jésus-Christ, envoyez-moi votre Saint-Esprit !

Saint-Esprit, Dieu d’infinie charité, donnez-moi votre saint amour.

Saint-Esprit, Dieu des vertus, convertissez-moi.

Saint-Esprit, source de lumière céleste, dissipez mon ignorance.

Saint-Esprit, Dieu d’infinie pureté, sanctifiez mon âme.

Saint-Esprit, Dieu de toute félicité, communiquez-vous à mon cœur.

Saint-Esprit, vous habitez dans mon âme, transformez-la et rendez-la toute à vous.

Saint-Esprit, amour substantiel du Père et du Fils, demeurez toujours dans mon cœur.

Première méditation – Paix dans le ciel !

« Quand il fut en marche, les gens étendirent leurs vêtements sur le chemin.

Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus. Ils disaient : Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel, et gloire dans les lieux très hauts ! » ( Lc 19, 27 – 40) 

Prendre un rameau, est une invitation adressée au Christ : Viens, Tu peux franchir les portes de la ville. Ce que Tu dis et ce que Tu fais, je le mets dans ma vie, car je crois que Tu es Dieu venu m’inviter à être heureux. 

Nous voulons te chanter car tu es le Roi de l’Univers. “Hosanna au plus haut des cieux !”

Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

Deuxième méditation – Jésus entre à Jérusalem

Jésus est accompagné de quelques disciples… Mais il marche en avant de ses disciples.
Jésus est avec ses disciples, mais il est comme séparé d’eux. Il a un temps d’avance; il est déterminé à marcher sur la route de Jérusalem, il est déterminé à aller jusqu’au bout de cette route (les disciples n’ont sans doute pas sa détermination). 

Les lieux cités sont importants: Jérusalem, Bethphagé, Béthanie près du mont des oliviers.
Jérusalem et le mont des oliviers sont les lieux de la passion et de la mort de Jésus.
Béthanie signifie “maison des dattes non mûres” ou “maison de l’affligé”.
Bethphagé signifie “la maison des figues”. Dans l’évangile qui suit, Jésus va maudire un figuier car il ne porte pas de fruits (allusion au Temple de Jérusalem).
Tous ces lieux annoncent le drame qui va se dérouler.

Le roi Salomon, était entré dans la ville sur un âne, monture royale disant l’humilité de l’homme qui a reçu sa mission de Dieu.

Au temps de Jésus, l’animal noble était le cheval. Jésus aurait pu choisir un cheval pour entrer à Jérusalem.
Comme Salomon, il choisit l’âne comme pour dire que sa mission vient bien de Dieu!

Seigneur, le dimanche des Rameaux commence la Semaine Sainte. Je ne veux pas que cette semaine ressemble à n’importe quelle autre semaine de l’année. Je ne veux pas demeurer indifférent aux mystères de ta passion et de ta mort. Ainsi je viens à toi dans la prière pour méditer et réfléchir sur ce qui s’est passé les derniers jours de ta vie sur terre. Chaque jour de cette semaine je veux prendre le temps pour contempler ces mystères. Le dimanche des rameaux, tu entres triomphalement à Jérusalem, accompagné des acclamations de la foule. Aide-moi en ces quelques minutes de prière à pénétrer plus profondément dans la signification de cette célébration.

Seigneur, montre-moi ta gloire que je te loue comme le peuple l’a fait en ce premier dimanche des rameaux.

Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

Troisième méditation – Le Messie entre à Jérusalem

Lorsqu’avec nos rameaux nous acclamons le roi “doux et humble de cœur”, quel sens donnons-nous à notre geste ?

La fête des Rameaux célèbre l’entrée du Messie dans Jérusalem et, ce faisant, elle ouvre la semaine sainte. La bénédiction et la procession qui précèdent la messe de la Passion restent très populaires, même parmi les non croyants : beaucoup viennent faire bénir leurs feuillages.
Les rameaux utilisés pour la bénédiction varient selon les régions: palmes, olivier, saule, houx, laurier, romarin, buis… Nombre de coutumes y restent attachées. On en plaçait jadis à la lisière des champs, dans les étables, sur la proue des navires. Aujourd’hui, on en orne les crucifix domestiques et les icônes. Certains les portent même sur la tombe des défunts pour signifier leur espérance.

Ce dimanche des rameaux, représente l’entrée de Jésus assis sur un âne, dans la ville de Jérusalem… les gens l’acclament en brandissant des rameaux et en criant Hosanna! Oui, prions Le Seigneur… 

” Seigneur, nous te prions au Nom de Ton fils bien-aimé, Jésus de Nazareth, pour d’abord, te demander pardon Seigneur! Oui, pardon pour nos péchés passés et ceux de maintenant Seigneur… nous sommes réunis pour acclamer en ce jour béni, Jésus notre Sauveur! Nous te louons Seigneur Jésus! Toi, qui par Ton Nom, fais élever nos prières jusqu’à Dieu Ton Père et notre Père à tous!… Aujourd’hui je te demande humblement…( faites votre demande)… Seigneur; Oh oui, je sais que tu œuvres déjà à cet instant, et que ma vie va changer!… Merci Seigneur, et qu’il soit fait selon …Ta volonté Seigneur! Et non la mienne! Nous te louons et T’acclamons en ce jour béni, merci Seigneur Jésus!… AMEN! “. 

Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

Prière à Jésus pour le jour des Rameaux

Jésus, quand tu es entré à Jérusalem, à grands cris, les gens t’ont acclamé.
Mais qui a dit : « Moi, je veux bien t’écouter » ?
Leurs manteaux, ils ont enlevés.
Mais qui a dit : « Ce qui me sépare de Dieu, je veux le retirer » ?
Près de leur porte, tu es passé.
Mais qui a dit : « Viens, Jésus, tu peux entrer » ? 
A leur cœur, tu as frappé.
Mais qui a dit : « Comme toi, je veux aimer » ?
Aujourd’hui, Jésus, Tu te tiens à la porte et tu frappes.
Est-ce que quelqu’un te dit : « Entre, je t’accueille dans ma vie. Sois le bienvenu chez moi » ?

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

Abonnez-vous au site pour ne plus manquer les publications.