Notre vie et notre monde ne sont pas les mêmes, selon qu’ils sont ou non habités par l’Esprit Saint.

Notre vie et notre monde ne sont pas les mêmes, selon qu’ils sont ou non habités par l’Esprit Saint.

Homélie du Père Etienne NEMI

Notre vie et notre monde ne sont pas les mêmes, selon qu’ils sont ou non habités par l’Esprit Saint.

De l’évangile, nous voyons que sans la présence de l’Esprit Saint à nos côtés comme notre Défenseur, il nous serait difficile, voire impossible de résister, de ne pas nous décourager, de ne pas abandonner, de ne pas trahir devant les difficultés, les persécutions, le rejet dont nous serons inévitablement victimes au nom de notre foi et de ses implications concrètes dans notre vie. C’est Lui qui nous rend capables d’assumer notre état de chrétien, nos convictions, nos valeurs, de continuer à être témoins de la présence et de la vie de Dieu dans notre monde.

Si la bonté de Jésus, son amour, sa vérité, sa justice, sa paix continuent de vivre en nous malgré l’adversité, alors l’Esprit Saint habite en nous. C’est en effet du côté de celui qui est persécuté et qui résiste, de celui qui est combattu et qui ne capitule pas, de celui qui est bloqué et qui ne capitule pas, de celui qui est humilié et qui ne désespère pas, que se trouve le Saint Esprit.

Nos multiples revirements, découragements, abandons, trahisons, nos désespoirs ne sont-ils pas un indicateur que nous avons ardemment besoin que ce Défenseur soit à nos côtés ? Ne signifient-ils pas que notre monde est en carence profonde de l’Esprit Saint ? Que vienne l’Esprit Saint en nous et dans notre monde marqué par la peur, le découragement, la démobilisation, la lassitude…

Si nous demandons le Saint Esprit pour celui qui est persécuté et qui est tenté, scandalisé, d’abandonner, nous le demandons aussi pour ceux qui persécutent, ceux qui humilient, ceux qui tuent leurs frères. En effet, leurs actes sont aussi un indicateur d’une carence, d’une absence. « Bien plus, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront qu’ils rendent un culte à Dieu. Ils feront cela, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi. » Ainsi, ils seraient plus à plaindre qu’à blâmer. Il y a donc une compassion à avoir pour le méchant, le bourreau, le persécuteur, parce qu’il est en carence de l’Esprit de Dieu. « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. »

La meilleure façon d’œuvrer pour la conversion du méchant, c’est d’invoquer sur lui la venue de l’Esprit Saint.

Oraisons du Père Anicet AWOUBA

🌾❣️🥀 Seigneur, lorsque tu avertissais tes apôtres des menaces qui planaient au-dessus d’eux à ton époque, tu parlais aussi pour nous qui vivons actuellement des temps de contestation et de refus de cette vérité que tu es venu vivre au milieu de ton peuple. Aujourd’hui comme hier, nous devons nous réfugier en toi et savoir que tu es là jusqu’à notre retour auprès de ton Père qui est aussi notre Père.
Bonjour et bon début de semaine !!!

🔥 PAA, CSSp 🔥 🌾❣️🥀