le DRAME DE LA PASSION n’a jamais été aussi réel et authentique

le DRAME DE LA PASSION n’a jamais été aussi réel et authentique

J’espère vous faire plaisir en partageant cette méditation.
Le texte traduit du catalan est de Don Miguel Àngel Ferres de l’église de Sant Joan Baptista de Tarragona (Espagne)

Qui a dit qu’il n’y aurait pas de semaine sainte cette année?

N’avez-vous pas vu l’immense procession de personnes testées positives pour le coronavirus?

Ne voyez-vous pas le Chemin de Croix d’agents de santé qui remontent le Calvaire de la pandémie, débordés et chagrinés de peur de ne pas pouvoir résister?

N’avez-vous pas vu les médecins en blouse blanche porter la croix douloureuse des personnes contaminées?

Ne voyez-vous pas autant de scientifiques transpirer l’eau et le sang, comme à Gethsémani, pour trouver un traitement ou un vaccin?

S’il vous plaît, ne dites pas que Jésus ne passera pas dans les rues cette année … Alors que beaucoup de gens doivent travailler pour nous apporter, à tous, de la nourriture et des médicaments.

N’avez-vous pas vu le nombre de Cyrène s’offrant d’une manière ou d’une autre pour porter les lourdes croix?

Ne voyez-vous pas combien de Véronique sont exposés à l’infection pour sécher le visage des personnes contaminées?

Qui ne peut pas voir Jésus tomber au sol à chaque fois que nous entendons le nombre froid de victimes?

La Passion n’est-t-elle pas vécue dans des maisons de repos remplies de personnes âgées et de personnel … présentant le facteur de risque le plus élevé?

N’est-ce pas comme une couronne d’épines pour des enfants contraints de vivre cette crise enfermés, sans trop bien comprendre … sans pouvoir courir dans les parcs et dans les rues?

Les écoles, les universités et de nombreux magasins obligés de fermer se sentent-ils injustement condamnés?

Tous les pays du monde ne sont-ils pas affectés, fouettés, par le fléau de ce virus?

Et il y a Ponce Pilate qui se lave les mains sur ce chemin de douleur … les dirigeants qui essaient simplement de tirer un avantage politique ou économique de la situation, sans tenir compte du peuple?

Ne souffrent-ils pas aussi impuissants que les disciples sans le Maître, autant de familles et de personnes seules confinées à la maison, beaucoup ayant des problèmes, ne sachant pas comment et quand tout finira?

Le visage douloureux de Marie ne se reflète-t-il pas dans celui de nombreuses mères qui souffrent de la mort, silencieuse et éloignée, d’un être cher?

N’est-ce pas comme déchirer des vêtements … l’angoisse de nombreuses familles et petites entreprises qui voient leurs économies disparaître?

L’agonie de Jésus sur la croix nous fait-elle penser au manque de respirateurs dans les unités de soins intensifs?

S’il vous plaît … ne dites pas: pas de semaine sainte … pas de Pâques cette année… Ne le dites pas!

Parce que le DRAME DE LA PASSION n’a certainement jamais été aussi réel et authentique et que notre propre vie n’a jamais été aussi attendue et pleine d’espoir dans la Résurrection!

En lisant ce texte, je me dis: oui, il y a eu, peut être même plus que souvent, la Passion du Christ cette année! Et il y aura plus que souvent, la Gloire de la Résurrection. Telle est mon espérance, telle est la foi que Pharmacie Spirituelle partage avec vous.

Laissez un commentaire pour partager votre espérance