L’argent continue d’avoir la prétention de tout acheter

L’argent continue d’avoir la prétention de tout acheter

Homélie du Père Etienne NEMI

L’évangile que la liturgie nous propose en ce lendemain de Pâques nous invite à la vigilance. Ce n’est pas parce que le Christ est ressuscité que tous les cœurs sont convertis à la vérité, et que notre propre cœur lui-même est converti à la vérité. Le mal est un ennemi redoutable et tenace, qui ne désarme jamais…

Pendant que les femmes sont dans l’euphorie de la rencontre du Ressuscité et qu’elles courent annoncer cette Bonne Nouvelle aux autres, de l’autre côté, l’ennemi lui aussi s’active. La vérité court, elle se répand. Mais le mensonge, de son côté, n’a pas déclaré forfait, il va aussi se répandre… Pendant qu’au ciel on se réjouit, en enfer, on tient une réunion de crise pour préparer la riposte.

En effet, les grands-prêtres, ceux-là qui avaient comploté contre Jésus et obtenu sa peau, sont informés par les gardes de ce qui s’était passé au tombeau. Mais celui qui ne cherche pas la vérité, qui ne se bat pas pour la justice ne pourra jamais être éclairé, même pas par la lumière éclatante et éblouissante de la résurrection. Il n’y a vraiment pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Alors, au lieu que ces menteurs et ces méchants se convertissent, qu’ils s’inclinent devant l’évidence, ils vont au contraire persister dans le mal. Un autre mensonge est en cours de préparation. L’argent va continuer à couler à flots. A l’argent de la trahison de Judas, va succéder l’argent du mensonge des gardes. L’argent continue d’avoir la prétention de tout acheter : avec Judas, il avait la prétention d’acheter la vie ; avec les gardes, il a la prétention d’acheter la vérité… On ne peut pas dire que cet argent ait renoncé aujourd’hui à ces prétentions-là… Il achète les consciences, les silences, nous lui permettons de tout acheter. Il continue d’avoir des partisans, des soldats, des martyrs, qui sont prêts, pour lui, à sacrifier leur vie et leur carrière, leur honneur… En effet, les gardes sont prêts à mal faire leur travail, en échange d’argent…

Alors que certains, comme Pierre dans la première lecture, prennent le risque de défendre la vérité, d’autres continueront à prendre le risque de défendre le mensonge. Une chose est cependant certaine : on ne peut pas être de ceux et celles qui proclament la résurrection et rester un défenseur du mensonge, de l’injustice…

On aura beau lui tordre le coup, le mensonge ne reconnaîtra jamais sa défaite. Le mensonge, symbolisé par le serpent dans la bible, est incapable de se convertir, d’être droit. Le réformateur Martin LUTHER en parle : « Le mensonge est toujours tordu, et se recourbe comme un serpent, qui n’est jamais droit, soit qu’il rampe, soit qu’il se dresse. Ce n’est que lorsqu’ils sont tués que serpent et mensonge sont droits et sans nocivité. »

Que l’euphorie de la résurrection ne nous démobilise pas dans notre lutte contre le mal et le mensonge en nous et autour de nous, jusqu’à ce qu’ils soient définitivement neutralisés.

🌅 Père Étienne NEMI, CSSp 🌅

Oraisons du Père Anicet AWOUBA

❤️💞🌹 Ce récit de la Résurrection du Christ retrace deux attitudes face à cet événement : “d’un côté, les femmes remplies de joie affirmant cette Résurrection et, à l’opposé, celles des gardiens du tombeau soudoyés par les chefs des prêtres, affirmant que le Christ n’était pas ressuscité mais que les apôtres avaient dérobé son corps après la mise au tombeau.“` Aujourd’hui, sommes-nous sortis de ces dissimulations et autres complexités administratives ? Ne sommes-nous pas la proie ou les acteurs de tels complots ou de telles embuscades ? Seigneur, que ta grâce guide nos pensées, nos réflexions, nos décisions et nos actes afin que nous sachions résister à l’attrait des fausses vérités que le monde propage et colporte .
Bonjour et bon lundi de Pâques !!!

🔥 PAA, CSSp 🔥 ❤️💞🌹